Caroline François-Rubino  
 
voir les oeuvres passages
 

Dans mon univers pictural, les passages constituent une aventure, de perceptions en perceptions et de découvertes en découvertes… Au fil du temps, au fil des pas, au fil de l’eau, tout est possible sur l’espace de la feuille et j’aime me perdre ainsi dans les méandres et les sentes qui se créent au fur et à mesure que je dessine et que je peins. Ces « passages » sont autant de partitions où je cherche à nouveau, sans les trouver à coup sûr, la lumière, la tonalité et le rythme qui émanent des espaces que je parcours quotidiennement.

Terre rapide aux rives de la route
Terre imprévue en un regard dissoute
Terre entraînée au passé par les vents
Je prends et perds tes arbres, tes vallées
Tes noirs chemins, tes villes constellées
Et tes vivants.

Le grand pays du bonheur sans mémoire
Se forme enfin sur la route où tu fuis
De l’horizon accourt la grande image
Des cieux nouveaux vont toucher mon visage
Je suis debout

Catherine Pozzi (1882-1934) Très haut amour

 
Caroline François-Rubino